Bonsai

Bonsaï sapin


Bonsaï sapin


Le sapin est un conifère à feuilles persistantes répandu dans les forêts de l'hémisphère nord et souvent utilisé comme arbre d'ornement. Dans la nature, il peut atteindre des tailles impressionnantes, mais il est également fréquemment utilisé pour la formation de bonsaï.

CARACTÉRISTIQUES



La famille des sapins est très vaste et comprend différents genres et espèces, séparables en Abeis et Picea. Les deux se caractérisent par un feuillage minuscule, une silhouette élancée et une croissance rapide et régulière du tronc, des caractéristiques qui les rendent particulièrement adaptés à la création de jardins et de bosquets et facilitent la formation et la mise en forme du bonsaï. En Italie, le bonsaï de sapin argenté (Abies alba), qui est le seul Abeis qui pousse spontanément sur notre territoire, et l'épinette (Picea abies), traditionnellement utilisée comme arbre de Noël, sont facilement disponibles.
Le sapin argenté a une tige droite, une écorce lisse blanc argenté, un sommet plat et une couronne pyramidale vert foncé. Les aiguilles, persistantes et persistantes, sont rigides et légèrement étroites à la base, ont des marges lisses et une pointe arrondie non piquante, et sont disposées comme un double peigne en branches régulières.
L'épinette est caractérisée par une écorce mince et résineuse de couleur rougeâtre qui devient brun grisâtre chez les spécimens adultes, un sommet aigu et une couronne conique et étroite, de forme pyramidale et de couleur vert foncé. La branche supérieure est ascendante, tandis que la branche inférieure est horizontale ou inclinée; les feuilles sont constituées d'aiguilles à section quadrangulaire, pointues.

EXPOSITION, ARROSAGE ET FERTILISATION



Bien que le sapin soit une espèce répandue dans les zones caractérisées par un climat rigoureux, il est nécessaire de porter une attention particulière à l'étalage et à l'entretien du sapin bonsaï. Il a besoin d'une position très lumineuse, il est donc identifié comme un bonsaï d'extérieur et nécessite une exposition à l'extérieur, avec quelques précautions fondamentales: pendant les mois d'hiver, il est bon de protéger la plante du gel, en couvrant le vase et les racines; au début du printemps, il est nécessaire de prendre un soin particulier de l'arrosage, pour éviter le stress causé par le changement climatique brutal; dans les mois chauds, il est conseillé de placer la plante dans un endroit ombragé et ventilé, pour éviter une dessiccation excessive du sol.
Le bonsaï Abete ne tolère pas la stagnation de l'eau, il est donc recommandé d'attendre que le sol sèche uniformément entre les arrosages et les autres. L'opération doit également être effectuée lentement, en versant l'eau directement sur le sol sans mouiller la plante, et la fréquence d'irrigation doit varier en fonction de la saison météo: si en hiver des gelées sont prévues, il est conseillé de reporter l'intervention ou de la réaliser aux heures les plus chaudes; pendant les mois chauds, les cheveux doivent être vaporisés avec de l'eau distillée et un arrosage fréquent, de préférence tôt le matin ou tard le soir.
Pour restaurer les nutriments du sol et stimuler l'enracinement, pendant la saison végétative, qui s'étend d'avril à début juillet, il est nécessaire d'administrer de l'engrais liquide organique tous les dix à quinze jours, en le diluant dans l'eau utilisée pour l'arrosage.

RENOUVELLEMENT ET ÉLAGAGE


La procédure de rempotage doit être effectuée au début ou à la fin de la saison végétative, donc au début du printemps ou à la fin de l'automne, mais l'épinette de bonsaï n'a pas d'exigences particulières en matière de sol, à condition que le substrat soit poreux et que le sol soit constitué de tourbe, sable et argile avec une prédominance de sable. L'opération doit être répétée tous les deux ans pour les jeunes spécimens, tous les quatre à cinq ans pour les spécimens adultes, sans oublier d'exposer la plante au soleil immédiatement après le rempotage.
La formation de l'épinette de bonsaï doit être scrupuleusement traitée et contrôlée pour éviter le développement d'une ramification médiocre et irrégulière. La taille de formation doit être effectuée pendant la période de stagnation végétative (de l'automne à la fin de l'hiver), lorsque la plante perd moins de lymphe, en essayant de donner au bonsaï un profil triangulaire et de couper uniformément le feuillage. Les plaies plus importantes doivent être traitées rapidement avec du mastic cicatrisant, une substance qui contribue également à créer une barrière contre les parasites. Pendant la saison végétative, pour éviter une masse confuse de nouvelles pousses, il est bon d'appliquer une sélection précise, en éclaircissant les zones trop épaisses et en éliminant les gemmes trop tournées vers le haut ou vers le bas. Tout au long de l'année, il est possible d'effectuer des interventions d'entretien, en prévoyant de nettoyer les cheveux des branches cassées.

MALADIES



Le sapin est une plante résistante et robuste qui est rarement attaquée par des parasites animaux et végétaux, cependant l'apparition de pathologies est possible si le bonsaï est négligé ou mal entretenu. Les maladies les plus fréquentes sont causées par des rouilles, des champignons, des pucerons, des lanigeri, des acariens, des araignées rouges et de la cochenille, et peuvent provoquer un jaunissement ou une chute partielle des feuilles. Il est donc recommandé d'effectuer des traitements préventifs quelques fois par an, par exemple en administrant du jin liquide ou en pulvérisant de l'huile de pin sur le feuillage. En cas de pathologies, il est conseillé d'agir rapidement, en combinant l'utilisation d'une solution fongicide et germicide avec l'élimination manuelle du tartre.