Plantes d'appartement

Orchidées Vanda

Orchidées Vanda


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Orchidées Vanda


Le nom de cette orchidée dérive du vanda sanskrit qui signifie «apprécié pour le parfum et la couleur», un terme créé spécifiquement pour décrire les caractéristiques de cette fleur. Les orchidées Vanda sont des plantes épiphytes, ce qui signifie qu'elles ont besoin d'autres plantes pour subvenir à leurs besoins (pas tant à manger). Plante adaptée aux climats chauds, ensoleillés et humides, l'orchidée Vanda est originaire d'Asie et se développe principalement en Inde, Australie, Indonésie, Malaisie et Chine. Très appréciée pour sa beauté et son parfum, l'orchidée Vanda de l'espèce Miss Joachim a été choisie par Singapour comme fleur nationale. L'orchidée Vanda prend des tons principalement violets et se caractérise par de longues racines aériennes, une conformation qui la rend inconfortable à placer à l'intérieur des vases. Ceci, associé au besoin absolu de chaleur et de lumière, rend difficile la culture dans des espaces clos, mais nous ne devons pas nous décourager car ils peuvent grandir grâce à l'utilisation de paniers suspendus et les placer dans des serres peut permettre leur croissance.

Classification



Division: Magnoliophyta
Classe: Liliopsida
Commande: Orchidales
Famille: Orchidaceae
Genre: Vanda
Espèces: environ quatre-vingts espèces différentes peuvent être regroupées en trois groupes en fonction de la forme des feuilles.
1. Feuilles de ruban: cette espèce de Vanda a des feuilles plates en forme de ruban, avec des sections en forme de V. Ils sont les plus appropriés pour être cultivés à la maison ou dans des serres mais le matin ils ont besoin de soleil. Le Vanda à feuilles plates en forme de ruban appartient à cette espèce: avec une section en V où l'on peut voir V. sanderiana, V. luzonica, V. coerulea, V. merrillii, V. dearei et V. tricolor.
2. Feuilles cylindriques: les espèces à feuilles cylindriques arrondies font partie de V. hookeriana et V. teres, plantes qui ont besoin de pousser à l'extérieur dans des endroits bien ensoleillés, dans une plus grande mesure que leurs "cousins" appartenant aux espèces à feuilles en forme de ruban.
3. Feuilles intermédiaires: espèces caractérisées par des feuilles semi-cylindriques et des propriétés communes aux deux espèces précédentes.

Exposition et irrigation



L'orchidée Vanda préfère les climats chauds: sa température idéale varie de 15 ° C la nuit à 35 ° C pendant la journée et ne tolère des températures plus basses que pendant de courtes périodes, et en tout cas jamais inférieures à 10 ° C. En plus de la chaleur, l'orchidée Vanda a besoin de beaucoup de lumière directe du soleil (les formes de ruban tolèrent même la demi-teinte) mais aussi d'un bon pourcentage d'humidité (environ 80%), qui doit être maintenu constant avec un arrosage tous les deux jours dans le périodes plus fraîches et quotidiennes dans les plus chaudes, surtout si les plantes sont cultivées dans des paniers suspendus. L'irrigation doit être effectuée tôt le matin pour que les racines et les feuilles sèchent le soir: à cette fin, assurez-vous que les plantes ont une bonne circulation de l'air, surtout pendant les mois d'été. En été, il est également conseillé de vaporiser l'orchidée Vanda avec de l'eau pauvre en calcaire à température ambiante pour augmenter l'humidité de l'environnement et limiter les effets d'une exposition directe au soleil, favorisant une croissance plus rapide.

Fertilisation et rempotage



La fertilisation du sol est un facteur essentiel pour l'orchidée Vanda et doit être effectuée avec des engrais contenant 20% d'azote, 20% de phosphore et 20% de potassium avec une fréquence hebdomadaire à partir du printemps jusqu'à la fin de l'été, et toutes les deux semaines dans le reste de la année. Ce processus, bien qu'essentiel, doit être équilibré en gardant le sol constamment mais légèrement humide, empêchant ainsi les sels minéraux de se concentrer autour des racines et de les endommager. Le substrat le plus approprié pour l'orchidée Vanda est composé de fougère arboricole, de charbon de bois et de grande écorce. Étant des plantes délicates, le rempotage ne doit se faire qu'en cas de nécessité (récipient trop petit ou détérioré) et de préférence au cours des mois de mai-juin. L'orchidée Vanda ne tolère pas bien les vases classiques; son emplacement optimal est à l'intérieur de paniers en bois dur (cèdre, teck) suspendus en l'air, pour favoriser l'aération des racines, qui à cet effet peuvent être laissées complètement libres. Si le récipient est trop petit, il n'est pas nécessaire de le remplacer, mais placez-le simplement dans un panier plus grand. Si, en revanche, le récipient s'est détérioré et qu'il est nécessaire de le remplacer, il est nécessaire de placer la plante encore en pot dans un bassin d'eau tiède avec un peu d'antifongique, afin de démêler les racines plus facilement et avec moins de stress pour la plante.

Orchidées Vanda: Floraison et multiplication



Si elle est conservée dans des conditions optimales, l'orchidée Vanda peut produire jusqu'à 4 floraisons annuelles de durée moyenne à longue (quelques semaines), principalement concentrées au printemps et en été, bien que cette plante puisse pousser et fleurir pendant toute la durée de la année. Les fleurs sont très parfumées (à l'exception de certaines espèces) et leur structure en forme de pointe est caractérisée par un axe à partir duquel 10 à 12 fleurs aux sépales bien ouverts et égaux les uns aux autres, ayant la même forme que les pétales, se ramifient. Quant au trilobé, sa forme varie selon les espèces, alors que presque toutes les orchidées Vanda ont un labelle en forme d'éperon. Ses racines charnues et larges partent de la tige et sont pour la plupart libres et peu ramifiées, afin de permettre à la plante d'absorber autant d'humidité de l'atmosphère. La multiplication de l'orchidée Vanda se fait par voie végétative: les tiges émettent des pousses latérales qui deviendront autant de tiges indépendantes (appelées keiki) qui, en grandissant, produisent des racines aériennes. Lorsque leur quantité commence à devenir visible, il est possible de couper les nouvelles plantes à environ 2/3 de leur longueur et de les mettre en pot une par une: la partie des racines émettra de nouvelles pousses de feuilles, tandis que la partie de la tige commencera à produire de nouvelles racines. Facile à multiplier, l'espèce Vanda est également adaptée au croisement avec d'autres orchidées, dans certains cas avec des espèces n'appartenant pas à son genre.



Commentaires:

  1. Mathieu

    Pouvons-nous le clarifier?

  2. Fenrishakar

    Parler sur cette question on peut longtemps.



Écrire un message